Accueil du site

L’augmentation mammaire

L’augmentation mammaire est l’une des interventions de chirurgie esthétique les plus populaires et les plus pratiquées.

Depuis de nombreuses années, les stars n’hésitent pas à passer au bistouri et à exhiber par la suite leurs atouts de taille.

Cette intervention implique la pose d’un implant mammaire, il existe plusieurs types et plusieurs tailles de prothèses qui permettent de se rapprocher au plus près du résultat espéré par la patiente. Ces prothèses sont également utilisées en cas de reconstruction mammaire, suite à une mastectomie.

Les recherches scientifiques on permit d’améliorer considérablement la qualité, la durée de vie, la sécurité, l’aspect et les sensations tactiles liées aux implants mammaires.

Principe de l’augmentation mammaire

Le principe reste très simple, il s’agit de poser une prothèse mammaire au niveau de la poitrine pour augmenter la taille de celle-ci.

La prothèse peut être placée soit en rétro-glandulaire (au-dessous de la glande), soit en rétro-musculaire (au-dessous du muscle). En général, une augmentation mammaire en rétro musculaire est plus douloureuse que celle en rétro-glandulaire, ceci est du à la pression et à l’élongation que subit le muscle pectoral. Il existe plusieurs voies permettant d’introduire la prothèse, comme la voie péri aréolaire (autour de l’aréole), la voie axillaire ou encore la voie sous mammaire.

Chacune de ces voies présente des points forts et des points faibles et implique des cicatrices plus ou moins bien cachées.

Le choix des prothèses, de la voie d’introduction ainsi que de la position des prothèses se fait lors de la consultation avec le chirurgien esthétique. Ce choix dépend non seulement des attentes et des espérances de la patiente, mais également de sa morphologie. Il est par ailleurs vivement recommandé de procéder à des essayages avec des prothèses d’essais pour ne pas être déçu de la taille après l’intervention.