Accueil du site

La rhinoseptoplastie

Comme toute opération, il existe des risques à la rhinoseptoplastie. Certains sont immédiats et normaux, comparés à d’autres qui ne le sont pas.

Les risques immédiats et normaux de la rhinoseptoplastie

On les qualifie d’immédiats et de normaux parce qu’ils découlent du fait qu’il s’agit d’un acte médical. Ils sont généralement sans gravité et leur importance est variable d’une personne à une autre. Ainsi, les rougeurs, les hématomes, les œdèmes apparaissent habituellement sur le visage à la suite de l’intervention de rhinoseptoplastie. Ils disparaissent généralement au bout de quelques jours. Des douleurs peuvent être ressenties et calmées par des analgésiques. Un trouble ou une perte momentanée de la sensibilité du nez et des mâchoires peut avoir lieu.

Les risques majeurs de la Rhinoseptoplastie

Il est rare que ces risques se réalisent, surtout lorsque l’opération a été faite dans de bonnes conditions. Cependant, ils existent. Le résultat peut être désastreux, en ce sens que le rendu en termes d’apparence n’est pas conforme aux attentes et souhaits du patient, mais aussi inesthétique. Les douleurs peuvent perdurer sur plusieurs semaines, et se combiner à de la fièvre. Il faut alors rapidement consulter, c’est parfois le signe d’une infection. Les nécroses restent un risque majeur auxquelles les fumeurs sont le plus exposés, et qui laissent de disgracieuses cicatrices. Comme tout acte chirurgical, la rhinoseptoplastie a des risques. Si certains sont minimes et gérables en cas de réalisation, les autres sont plus importants et peuvent créer un malaise plus grand que l’obstruction nasale.